Actualités

Connexion


Une étude publiée par le Conseil économique sociale et environnemental (CESE) et présentée par Patricia Lexcellent, conseillère au CESE au sein du groupe de la Coopération, dresse le constat d’un lent dévelopement des clauses sociales et présente plusieurs pistes opérationnelles permettant de mieux optimiser l’ensemble des possibilités ouvertes par la réforme de 2015 Le rapport montre que seulement 8% des marchés nationaux comportent une clause sociale.  Il signale également que la commande publique équivaut à 10% du PIB.

 

Lors de la conférence, Mme LEXCELLENT, donne des précisions sur les facteurs responsables:mp par type dacheteurs

  • La mise-en-oeuvre du développement des clauses sociales nécessite une prise de consciences de la part des élus et des administrations,
  • Besoin d'harmonisation des formations des acheteurs, 
  • Nécessité d'échanges de bonnes pratiques. 

.

Le rapport liste des pistes de progrès pour faire de la commande publique un véritable levier de la transition écologique et sociale : 

  • Accélérer les formations et les échanges de pratiques vertueuses entre acheteurs ; 
  • Développer la pratique du sourçage (ou sourcing) ;
  • Examiner pleinement les critères d’attribution et les conditions d’exécution des marchés ; 
  • Cadrer certains objectifs des SPASER ;
  • Mobiliser les associations professionnelles ; 
  • Mettre en place de véritables outils de mesure et de progrès.

Amélie MARCHAL, d'après un article paru sur le site www.socialement-responsable.org, le 05 avril 2018